Michel van Megen : « La présence locale est très importante. »

michel van megen« Pendant mes études d'ingénieur horticole, j'ai effectué deux stages dans le sud de la France. C'est que je devais retourner aux Pays-Bas pour obtenir mon diplôme, mais sinon j'y serais resté le même. Après l'obtention de mon diplôme, j'ai immédiatement fait mes valises et je suis parti dans le sud de la France. Très vite, j'ai pu travailler pour un producteur d'engrais et dans les années qui ont suivi, j'ai également été actif dans le commerce des fleurs et des plantes et j'ai travaillé comme account manager dans le secteur horticole. Malheureusement, vers l'âge de 50 ans, le chômage était élevé en France et j'ai dû retourner aux Pays-Bas. C'est ainsi que j'ai rejoint Royal Brinkman en 2016, où je suis devenu responsable du marché français, région Bretagne. »

« Non seulement la Bretagne était nouvelle pour moi, mais je n'étais pas non plus très familière avec la culture des légumes et des fraises. J'ai dû apprendre beaucoup de choses à ce sujet. Les 1,5 premières années, j'ai beaucoup voyagé entre les Pays-Bas et la Bretagne pour apprendre à connaître les clients et visiter les entreprises. Finalement, j'ai déménagé en Bretagne pour y installer une nouvelle succursale. La présence locale est très importante ; non seulement nous pouvons offrir aux producteurs un meilleur service, mais nous sommes également en mesure de livrer nos 30 000 produits rapidement. Un grand avantage pour le client, en d'autres termes. Je suis donc très fier que nous ayons pu ouvrir l'agence bretonne le 1er juillet 2019 ! »