Comment augmenter la quantité de CO2 dans la serre ?

Comment augmenter la quantité de CO2 dans la serreAvec l’eau, le CO2 est l’élément nutritif dont une plante a le plus besoin. C’est la raison pour laquelle les producteurs ajoutent du CO2 supplémentaire à leur plante. Ce gaz est présent dans l’atmosphère, mais pas en quantité suffisante pour la plante. La quantité de CO2 dans l’atmosphère est en moyenne de 400 ppm, mais en horticulture en serre, on vise des valeurs de CO2 supérieures pour une croissance optimale de la plante. Le dosage supplémentaire de CO2 dans la serre est donc la seule option. On peut le faire de différentes manières. Dans cet article, notre spécialiste énumére les possibilités.

CO2 par le biais de WKK

La manière la plus fréquente d’augmenter la quantité de CO2 dans la serre est d’utiliser les gaz d’échappement de WKK. Ces gaz d’échappement contiennent une grande quantité de CO2. Mais ils contiennent également des gaz toxiques tels que le NOx et l’éthylène. Pour un bon nettoyage des gaz d’échappement, une réaction se produit dans l’épurateur de fumée du WKK entre les gaz nocifs et l’urée. De cette manière, les gaz toxiques brûlent.
Attention : les impuretés dans l’urée peuvent accélérer l’usure de l’épurateur de fumées et des gaz toxiques peuvent donc quand même atteindre la plante. Contrôlez régulièrement l'usure de l’épurateur de fumées faites-en l’entretien à temps.

Ajouter du CO2 par le biais d’un réservoir de stockage

On peut en outre livrer le CO2 comme produit prêt à l’emploi. Si vous choisissez cette option, vous devez avoir un réservoir de stockage. Avec un camion citerne, vous remplissez ce réservoir de stockage avec du CO2 pur provenant des usines d’ammoniaque.

Mesurer le CO2

Pour un bon dosage du CO2, il est important de mesurer le taux de CO2 à l’intérieur et à l’extérieur de la serre à l’aide d’un compteur de CO2. Vous pouvez ainsi apporter une correction, le cas échéant. Veillez également à ce que le compteur de CO2 soit régulièrement calibré. Au fil du temps et de l’utilisation du compteur de CO2, des erreurs de mesure peuvent apparaitre, et vous ne mesurez donc pas la bonne valeur.

CO2 pur

Une condition lors de l’ajout du CO2 dans la serre est que le CO2 soit suffisamment pur. Lorsque la concentration des autres gaz est trop élevée, la croissance de la plante est freinée. Ce risque augmente encore si les fenêtres sont moins souvent ouvertes. Les gaz qui sont les plus destructeurs sont les gaz NOx et l’éthylène. Ils peuvent causer une perte de production et de qualité de l’ordre de 10 à 20%.
Ces gaz ne pénètrent pas seulement dans l’air de la serre par ajout de CO2, mais aussi par exemple en utilisant des machines ayant un moteur à combustion dans la serre (comme un Pulsfog) et avec les gaz d’échappement d’un camion qui charge ou décharge dans l’entreprise. Evitez dès lors que les moteurs tournent inutilement dans l’entreprise.

Surveiller la qualité de l’air

Si vous ajoutez du CO2 dans l’air de la serre, vous devez alors surveiller la qualité de l’air. Vous pouvez ainsi prendre des mesures à temps si de hautes concentrations de Nox et d’éthylène apparaissent dans l’air de la serre. Pour toutes les plantes de la serre, il y a un taux limite de 40 ppb de NOx et de 11 ppb pour l’éthylène à ne pas dépasser. Ces taux ont été établis pour une exposition continue à ces gaz.