Comment préparer le liquide de pulvérisation ?

Comment préparer le liquide de pulvérisation ?

Préparer le liquide de pulvérisation et remplir le réservoir n’est pas sans risque. Qui plus est : c’est à ce moment que l’exposition est la plus importante parce que vous travaillez avec du produit concentré. C’est pourquoi il est important de préparer le liquide de pulvérisation et de remplir le pulvérisateur sans risque. Notre spécialiste vous conseille.

Conseils pour préparer le liquide de pulvérisation et remplir l’unité de pulvérisation

  • Lisez toujours l’étiquette et la fiche d’information de sécurité du produit à utiliser avant de commencer la préparation du liquide de pulvérisation. Vous y trouverez une mention des risques pour la santé ainsi que le dosage.
  • Veillez à savoir où se trouvent les gouttes oculaires/ boîte de premiers soins / etc. en cas d’urgence. Ces endroits sont reconnaissables à leurs panneaux.
  • Calculez à l’avance la quantité nécessaire de liquide de pulvérisation, pour qu’il y ait le moins de résidu liquide possible (de préférence aucun). Veillez à faire également inspecter régulièrement votre unité de pulvérisation et à ce que vos buses soient nettoyées et contrôlées régulièrement, pour que la délivrance corresponde à la quantité calculée de liquide de pulvérisation.
  • Lors de la mesure et du pesage du produit phytosanitaire et du remplissage du pulvérisateur, vous devez éviter tout contact direct avec le produit phytosanitaire.
  • N’effectuez aucun travail dans lequel des produits phytosanitaires sont impliqués sans EPI. Lors de la préparation et du remplissage du liquide de pulvérisation, ce sont les mains et les avant-bras qui sont les plus exposés.
  • Ne laissez personne approcher lors du mélange et du remplissage, surtout lorsque ces personnes ne sont pas informées des dangers et des risques pour la santé des produits phytosanitaires.
  • Prenez le temps de mélanger. Un dosage négligent ou précipité peut entrainer le renversement, ce qui peut à nouveau donner lieu à un contact avec la peau ou à une inhalation.
  • Remplissez tout d’abord la cuve de mélange ou le réservoir de la quantité nécessaire d’eau et ce n’est qu’après que vous pouvez ajouter le produit phytosanitaire. Versez le produit doucement à partir d’une hauteur maximum de 20 cm.
  • Lors du remplissage, évitez de renverser ou que le réservoir ne déborde. Utilisez alors l’entonnoir de remplissage du pulvérisateur ou un entonnoir plus grand qui s’adapte bien à l’ouverture du réservoir.
  • Lorsque vous préparez et remplissez le liquide de pulvérisation à l’extérieur, veillez à être protégé du vent.

Résidu liquide

Un résidu liquide apparait lors du remplissage, du rinçage et du nettoyage du pulvérisateur. Les résidus liquides et l’eau de rinçage ne peuvent jamais être déversés dans les égouts ou dans les eaux de surface. Ces liquides sont en effet nocifs pour la vie aquatique.

Pour éviter que les résidus liquides ne se retrouvent dans les égouts ou dans les eaux de surface pendant le remplissage, le rinçage et le nettoyage, vous devez tenir compte de ce qui suit :

  • Effectuez ces travaux sur une surface durcie et récupérez les liquides renversés.
  • Rincez au moins trois fois le matériel utilisé avant de mélanger et de remplir le pulvérisateur. Récupérez l’eau de rinçage.
  • Calculez à l’avance la quantité nécessaire de liquide de pulvérisation, pour qu’il y ait le moins de résidu liquide possible (de préférence aucun). Veillez à faire également inspecter régulièrement votre unité de pulvérisation et à ce que vos buses soient nettoyées et contrôlées régulièrement, pour que la délivrance corresponde à la quantité calculée de liquide de pulvérisation.
  • Lorsque vous avez préparé trop de liquide de pulvérisation, vous pourrez l’utiliser sur d’autres plantes lors de la prochaine pulvérisation. Si vous ne voulez pas le faire et si vous ne voulez pas jeter le liquide de pulvérisation, vous devez alors le stocker.
  • Vous pouvez stocker les résidus liquides dans un silo d’eaux usées. L’eau dans le silo d’eaux usées peut ensuite être purifiée à l’aide d’un traitement de l’eau mobile.