Quels capteurs utiliser pour collecter des données en horticulture ?

En horticulture, on utilise de plus en plus de capteurs. Les capteurs donnent en effet des données Capteursprécieuses que vous pouvez utiliser pour optimiser votre culture et obtenir un rendement supérieur. Il existe différents capteurs, chacun mesurant un facteur spécifique. Dans cet article, notre spécialiste vous explique les différents types de capteurs et comment les utiliser pour collecter des données. 

Capteur d'humidité du sol pour terreau

Un Capteur d'humidité du sol pour le terreau a pour but de surveiller la teneur en eau volumétrique (VWC) et vous pouvez l’employer dans tous les types de sol. Grâce aux données en temps réel des capteurs de sol, vous pouvez adapter votre schéma d’irrigation ou nutritif. Les notifications indiquent quand et quelle plante a besoin d’irrigation ou de drainage. Vous évitez de cette manière très facilement les effets néfastes comme l’eau stagnante, la surchauffe des sels, le pourrissement des racines, les champignons et le mildiou.

Capteur d'humidité du sol pour substrat

Un capteur d'humidité du sol pour substrat a été conçu pour mesurer la quantité d’eau, la conduction électrique et la température dans le substrat. Ce capteur donne aussi des données que vous pouvez utiliser pour adapter votre schéma d’irrigation ou nutritif.

Capteur de température

Avec un capteur de température vous mesurez la température de surface de la plante. Cette température peut en effet être différente de celle de l’air en raison de facteurs tels qu’une irradiation lumineuse élevée, l’air froid extérieur et le rayonnement thermique des tubes dans la serre, mais elle peut également apparaitre en cas d’humidité faible ou de beaucoup de rayonnement.

Le capteur de température des plante fournit des données en temps réel pour n’importe quelle plante, fruit ou feuille de manière aléatoire. Vous pouvez ainsi comparer les températures entre différentes serres. Vous recevez aussi des avertissements dès que la température augmente ou descend par rapport à des limites préalablement définies. Utilisez ce capteur en combinaison avec un capteur de température ou d’humidité de l’air pour déterminer le point de rosée des plantes individuelles.

Capteur de température et d'humidité de l'air

Un capteur de température et d'humidité de l'air enregistre les données granulaires en temps réel sur les conditions ambiantes de différents endroits, des serres aux conteneurs de stockage scellés. Définissez vos paramètres par le biais du tableau de bord ZENSIE et vous recevrez des notifications dès que la température ou l’humidité augmente ou diminue dans les limites préalablement définis.

Capteur PAR

Un capteur PAR permet de mesurer l’intensité lumineuse dans la serre, ou l’intensité de la lumière naturelle du soleil. La lumière PAR est la principale composante de la photosynthèse. Une mesure PAR mesure le spectre de lumière entre 400 nanomètres et 700 nanomètres. On peut représenter l’efficacité d’un agent d’ombrage sur la serre avec une mesure PAR par rayonnement solaire incident. 

Capteur d'oxygène

Un bon niveau d’oxygène dans le substrat est important pour la qualité radiculaire et l’absorption de l’eau et des nutriments par les racines. En outre, un bon niveau d’oxygène contribue à des racines saines, ce qui permet à la plante de mieux se défendre contre les champignons et les pathogènes. La stratégie d’arrosage influe grandement ces facteurs. Avec un oxymètre, vous pouvez mesurer la quantité d’oxygène dans le substrat et ainsi optimiser la stratégie d’arrosage.

Capteur de diamètre

Avec un capteur de diamètre il est possible de mesurer le diamètre en µm de la tige d’une plante. Vous pouvez ainsi définir la réaction de la plante par rapport aux actions entreprises dans la serre (comme la récolte, le moment de l’irrigation, et le statut de l’écran de protection), ou aux changements climatiques.

Capteur de flux de sève

Un capteur de flux de sève permet de mesurer le transport de l’eau dans la tige de la plante. Vous avez ainsi une meilleure connaissance des flux de sève de la plante après avoir fait une modification du climat, par exemple.

Capteur de microclimat orienté (point de rosée)

Un capteur de microclimat orienté utilise la température de la plante combinée aux mesures de la température et de l’humidité de l’air pour déterminer le VDP, le point de rosée, l’humidité et la température au niveau de la plante. Avec ce capteur, vous pouvez mieux déterminer les besoins en chauffage, réaliser des économises sur les dépenses en énergie et réduire le risque de champignons et de maladies.

Capteur de fluorescence de la chlorophylle

Un capteur de fluorescence de la chlorophylle permet de comprendre le stade de maturité des fruits comme la tomate, le concombre, le poivron ou la courgette, ou la force de croissance d’une culture. Le capteur donne une indication de l’activité de photosynthèse dans le fruit ou dans la feuille. En combinaison avec d’autres paramètres tels que l’irradiation et la température, il oriente la garantie de la qualité des fruits dans les chaines et l’identification des facteurs qui limitent la croissance dans la culture. Cette valeur peut être déterminante au moment de la récolte, du conditionnement, de la durée de stockage, du transport et de la date de vente ultime, par exemple en supermarché.