Comment choisir la bonne pompe immergée ?

Une pompe immergée est une pompe utilisée pour pomper l’eau, par exemple pour vider les réservoirs d’eau de pluie, pomper l’eau de drainage ou pomper l’eau de pluie en cas d’inondations. On utilise très souvent ces pompes en horticulture. Mais comment choisir la bonne pompe immergée ? Notre spécialiste vous explique tout cela dans cet article.

Quels sont les types de pompes immergées

Il existe différentes sortes de pompes immergées. Les types les plus courants sont les pompes d’eau claire, d’eaux usées, d’eaux usées avec résidus (Vortex, à HP et qui aspirent le fond.

  • Pompe immergée eau claire : elle est employée pour pomper l’eau, comme les fuites d’eau claire. Cette pompe laisse toujours un peu d’eau, souvent de l’ordre de 2 à 4 cm.
  • Pompe immergée eaux usées : on utilise cette pompe pour pomper les eaux usées comme l’eau contenant du sable et des algues. La pompe convient pour des petites saletés compactes de 25 à 35 mm. Une pompe immergée pour eaux usées laisse un peu d’eau, souvent de l’ordre de 4 à 8 cm.
  • Pompe immergée d’eaux usées avec résidus (Vortex) : elle est utilisée pour pomper l’eau qui contient des saletés supérieures à 35 mm (plus grosses qu’un grain de sable). Selon le type, vous savez quel format de résidus la pompe immergée peut pomper. Tenez-en compte lors de l’achat.
  • Pompe immergée HP : ce type a plus de puissance qu’une pompe immergée standard. On peut aussi utiliser la pompe comme pompe d’irrigation ou pompe d’étang dans un silo ou un bassin.
  • Pompe immergée aspirant le fond : en principe c’est la même pompe que la pompe immergée pour eau claire, mais cette pompe-ci pompe l’eau jusqu’à un niveau encore plus bas, il ne reste plus que 3 mm d’eau. C’est dû au fait que l’entrée se trouve près du sol. La pompe convient ainsi dans des situations où il faut pomper toute l’eau ou avec un niveau d’eau très bas.

Attention : Certaines substances ne peuvent pas être pompées. Exemples :

  • Substances mordantes, légèrement inflammables ou explosives (comme les produits phytopharmaceutiques ou l’essence)
  • Huile et graisse
  • Eau salée (peut uniquement être pompée avec une pompe immergée pour eau salée)

Pompe immergée avec flotteur

Les types de pompes immergées précités peuvent être avec ou sans flotteur. Un flotteur permet d’activer la pompe automatiquement quand elle se trouve dans l’eau. Vous pouvez aussi définir le niveau d’eau avec un flotteur, pour que la pompe s’arrête automatiquement lorsque le niveau d’eau souhaité est atteint. L’avantage est que la pompe immergée ne va jamais pomper à vide, pour peu que le flotteur sache bouger librement. Dans ce cas vous pouvez toujours laisser la pompe immergée sur ON.
Il existe des modèles avec flotteur externe. Ils sont fiables mais ont besoin de beaucoup de place. Il existe aussi des modèles avec flotteur intégré. L’avantage de ce modèle est qu’il a besoin de moins de place. C’est pourquoi on les utilise beaucoup dans les puits de condensation. L’inconvénient du flotteur intégré est qu’il est sensible à l’encrassement et qu’il n’est pas réglable.

Pompe immergée sans flotteur

Une pompe immergée sans flotteur ne peut pas être réglée à un certain niveau d’eau ; elle s’enclenche au moment ou vous enfoncez la fiche dedans et elle s’arrête lorsque vous retirez la fiche. Vous devez donc surveiller quand vous utilisez cette pompe pour qu’elle ne pompe pas à vide. Une pompe immergée avec sortie supérieure se refroidit toute seule avec l’eau qui est pompée, car l’eau passe le long du moteur. Une fois l’eau pompée, le moteur continue de tourner, elle ne peut donc pas se refroidir et elle pompe à vide. Evitez que cela ne se produise car pomper à vide endommage la pompe et peut même la faire exploser. Faites-le en surveillant la pompe tant qu’elle fonctionne ou en utilisant un flotteur externe.

Quantité d’eau à pomper

Le choix d’un type particulier de pompe immergée dépend aussi de la quantité d’eau à pomper. Plus vous voulez pomper d’eau, plus la capacité de la pompe doit être importante.

Profondeur d’immersion maximum

Chaque pompe a une profondeur d’immersion maximum. C’est la profondeur maximum à laquelle vous pouvez placer la pompe sans qu’elle s’arrête de fonctionner. Pour la plupart des pompes, c’est 7 m, mais il y a des pompes qui vont plus bas ou d’autres moins bas. Cela dépend de la pression d’épreuve de la pompe. Faites-y donc attention.

Raccords

Pour raccorder une pompe d’immersion vous avez besoin d’un tuyau. Le diamètre du tuyau dépend du raccord de la pompe. Vous pouvez le retrouver dans les spécifications de la pompe. Veillez à ce que le tuyau soit suffisamment long.
Pour les modèles domestiques, de jardin ou de cuisine, vous attachez simplement le tuyau avec un collier de serrage. Pour les modèles plus importants avec plus de capacité, le tuyau est attaché avec un raccord GK ou en PVC. Veillez lors de l’achat d’un raccord GK ou PVC à ce qu’il ait le bon filetage et vérifiez aussi si vous avez besoin d’un raccord avec filetage interne ou externe.

Attention : une pompe est toujours munie d’une fiche injectée. Si vous raccordez une pompe d’immersion, tenez compte du fait que la garantie est annulée si vous découpez cette fiche (par exemple quand vous voulez tirer le cordon le long d’un mur).

Points d’attention

Lorsque vous utilisez une pompe d’immersion, tenez compte des points d’attention suivants :

  • Veillez à ce que la température du liquide pompé ne dépasse jamais le maximum. Pour la plupart des pompes, il s’agit de 40°C, mais contrôlez toujours sur le mode d’emploi.
  • Placez la pompe sur un support stable.
  • Veillez à ce que les ouvertures d’aspiration ne soient pas bloquées sous la pompe.
  • Pour une pompe avec flotteur, veillez à ce que le flotteur puisse bouger librement.
  • Ne soulevez jamais la pompe par le câble électrique ou le flotteur, mais utilisez une corde à cet effet.
  • Une pompe d’immersion peut se boucher. Veillez à contrôler la pompe régulièrement et nettoyez-la éventuellement. Contrôlez une pompe pour eau claire tous les mois et un pompe pour eaux usées toutes les semaines.

Contre-prise

Une pompe d’immersion peut surchauffer pour toutes sortes de raisons. Les meilleures pompes sont munies d’un clixon qui protège la pompe contre la surchauffe. Le dixon permet à la pompe de redémarrer automatiquement quand elle a suffisamment refroidi. Si votre pompe n’est pas équipée d’un dixon, vous pouvez utiliser une contre-prise. Cette contre-prise laisse la pompe désactivée durablement dès qu’elle est saturée. Vous évitez ainsi que la pompe ne s’abîme par de nombreux redémarrages (ce qui est le cas d’une pompe équipée d’un dixon) ou qu’elle ne s’enflamme (pour pompe avec dixon).